Et plus c’est rare et plus c’est chaud…

9 Nov

Un petit moment de plaisir en harmonie avec la météo nostalgique du jour.

Barbara n’est pas l’icône gay par excellence : répertoire traditionnel en plein dans la période disco, sobriété affichée… la preuve que la culture gay n’est pas monothéiste des supercochonnes à paillettes.

Née en 1930 et morte en 1997, considérée comme l’autre Jacques Brel, elle se distinguait par des textes ciselés et une mise en scène mélancolique à travers sa musique et son style « d’ange noir ».

Barbara s’est attirée la sympathie des homosexuels car elle savait sublimer son amour des hommes dans ses chansons.

Un titre magique à écouter par jour de pluie, blotti dans son canapé:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :